Au sommaire de cette page :
1) Mieux connaître les hémérocalles.
2) Comment hybrider.
3) Comment faire germer les graines.

Avant tout, il faut savoir que
- c'est une vivace
- elle s'accomode de tout type de sol mais préfère les sols légers et riches
- elle aime l'eau mais résiste à la sécheresse
- elle est rustique à -20°C en général
- sa fleur ne dure que 24h mais les autres boutons prennent le relais pour assurer une belle floraison

A l'heure actuelle, il existe plus de 70 000 variétés référencées dans le monde, il existe une base de données :
http://www.daylilies.org/DaylilyDB/

Les différences sur les variétés portent sur :
- le diamètre de la fleur (de 8 à 20 cm et +)
- la hauteur des tiges (de 30cm à 1m50)
- le nombre de fleurs par tige : de 10 à 50
- la couleur (toutes sauf blanc et bleu : il existe du crême presque blanc et du mauve presque bleu cependant)
- le nombre de chromosomes : on parle d'hémérocalle diploïde ou tetraploide. Aucun intérêt sauf si on pense effectuer des hybridations entre plants. Seules les hybridations dip-dip ou tet-tet pourront donner un résultat.
- le caractère remontant. Toutes les hémérocalles récentes ont ce caractère qui fait que le pied produit un deuxième jet et/ou une deuxième tige de fleurs dans la même année.
- le feuillage peut être persistant, semi persistant (forme réduite) ou dormant.

 

CONSEIL SUR L'EXPOSITION :

Personnellement, je conseille de placer les hémérocalles en un lieu mi-ombre avec le soleil du soir. Même si les hémérocalles supportent le plein soleil sans broncher, certaines fleurs vont s'abimer au soleil très fort de l'été (à adapter selon la région). Pour garder la fleur la plus belle et le plus longtemps possible, placer donc en un lieu mi-ombre où le feuillage recevra au moins 6h de soleil par jour.

Enfin, certaines fleurs, les spiders notamment, sont sensibles au vent fort, leurs pétales pouvant tomber. Placer les spiders en un lieu abrité. Tuteurer les tiges hautes en cas de plantation en un lieu sensible au vent.

 

Elle permet, au hasard de la loterie de la distribution des gênes, d'obtenir une fleur différente ou mixée par rapport aux parents. Exemple ci-dessous d'un arbre généalogique d'une hémérocalle de mon jardin :

Pour hybrider, il suffit de couper une étamine du plant père et de porter le pollen en contact avec le pistil du plant mère.

- Il faut être sûr que l'hybridation se fait entre 2 fleurs ayant les même caractéristiques : diploïdes entre elles, tétraploïdes entre elles
- Effectuer la pollinisation par temps plutôt sec, l'eau ayant pour effet de détruire le pollen.
- Effectuer le pollinisation avant le passage des butineurs qui pollinisent naturellement les fleurs en transportant et en dispersant du pollen.
- Selon les fleurs, les capsules de pollen au bout des étamines s'ouvrent entre 7h et 10h le matin. C'est dans cette période que l'hybridation est la + propice.

La fleur pollinisée va fâner, normal.

A ce stade, le lendemain, il est conseiller de la couper à moitié le soir suivant la journée de l'hybridation. En effet, la capsule de graines va se former à la base de la fleur fânée et il peut arriver que la fleur, dans sa chute, coupe la capsule en formation. Pour éviter la chute, couper une grande partie des pétales fânées qui alourdissent l'ensemble.

D'ici 8-9 semaines, la cosse s'ouvre. C'est le moment de récolter les graines !!!!

Les images ci-dessous montrent à titre d'exemple les familles complètes de descendants obtenus pour quelques croisements :

Les graines doivent sécher à l'air libre (pas au soleil) avant de connaître un minimum de 3 semaines au réfrigérateur (bac à légumes). Garder les graines dans des sachets plastiques ouverts pour éviter la moisissure. Les graines peuvent rester plusieurs mois au frais sans perdre de leur potentiel.

C'est après cette période de froid que l'on peut espérer les voir germer (on peut toutefois remarquer que certaines graines germent au frais et d'autres n'ont pas besoin de frais pour germer, mais ne sachant pas à l'avance quelle graine sera concernée, mieux vaut adopter le protocole décrit ci-dessus).

Voici ma vidéo sur ma méthode de germination qui a toujours bien marché pour moi. On peut aussi, après 24/48h de trempage, planter directement dans du terreau en godet.

Trois facteurs sont très importants pour assurer une bonne germination :

Retour en haut